Publicité

Shary Boyle : Devant le palais du Moi, Là où la mise en scène du moi va de soi

Publicité

Jusqu’au 15 janvier 2023, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente Devant le palais du Moi. Dans ce projet majeur, l’artiste pluridisciplinaire canadienne Shary Boyle explore les forces à l’origine de notre moi intérieur et extérieur, tant individuel que collectif. Reconnue pour ses représentations élaborées et imaginatives de la figure humaine réalisées dans une variété de techniques, Boyle réfléchit à la manière dont nous façonnons notre identité au sein d’un monde en perpétuelle mutation. Cette exposition est organisée par le Gardiner Museum, Toronto, en collaboration avec le MBAM.

Shary Boyle : Devant le palais du Moi

Dans ce projet – dont le titre (Outside the Palace of Me en anglais) s’inspire de la chanson Europe Is Lost (2016) de Kae Tempest, poète britannique –, le palais fait fonction de métaphore pour la construction et la présentation du moi. Devant le palais du Moi s’inspire des structures du théâtre et de la performance et se déroule en plusieurs scènes évoquant les myriades d’influences qui contribuent à nous définir. Fruit d’une recherche critique sur le colonialisme, la misogynie, le racisme, les œuvres ici réunies inspirent également une réflexion sur la beauté, la nostalgie, la confiance en l’avenir et l’empathie.

Devant le palais du Moi est une exposition multimédia qui regroupe des œuvres nouvelles de Boyle : dessins, céramiques, automates grandeur nature, miroirs sans tain, sculpture actionnée par des pièces de monnaie et trame sonore interactive. Repensant le musée comme un lieu de performance collective, l’artiste a collaboré étroitement avec un scénographe, un ingénieur en robotique, un concepteur de parcs d’attractions et une costumière pour inventer un décor ludique voué à l’humanité et à l’imagination. En permettant aux spectateurs de partager la scène avec ses personnages insolites, Boyle les exhorte à porter un regard critique sur la façon dont ils construisent leur propre persona et à assumer leur part de responsabilité dans le monde qui les entoure.

« Shary Boyle innove avec cette exposition. Elle y synthétise son langage visuel singulier sous plusieurs formes – céramiques, peintures, automates grandeur nature et décor théâtral – et nous amène ainsi à nous questionner sur notre perception de nous-mêmes et des autres », explique Sequoia Miller, Ph. D., conservateur en chef du Gardiner Museum et commissaire de l’exposition.

« Le MBAM est heureux de présenter Devant le palais du Moi à Montréal. Particulièrement captivante et pertinente, l’exposition de Shary Boyle nous invite à réfléchir à la manière dont nous percevons les autres et notre propre personne, à une époque où notre rapport à la réalité relève en grande partie de la technologie­ », ajoute Mary-Dailey Desmarais, conservatrice en chef du MBAM.

Devant le palais du Moi demande au public de parvenir à une compréhension complexe, nuancée et parfois paradoxale de la nature humaine. Aussi visionnaire, étrange et pénétrant qu’un rêve, l’art de Shary Boyle nous révèle des facettes insoupçonnées de nous-mêmes.

Catalogue

L’exposition s’accompagne d’une monographie en anglais publiée par l’Institut de l’art canadien. Intitulée Outside the Palace of Me, la publication réunit des textes de Shary Boyle, de Sequoia Miller, commissaire de l’exposition, et de Crystal Mowry, directrice de la programmation de la MacKenzie Art Gallery.
En vente à la Boutique-Librairie du MBAM au coût de 55 $.

À propos de Shary Boyle

Shary Boyle est née en 1972 à Scarborough, en banlieue de Toronto. Diplômée de l’Ontario College of Art en 1994 et récipiendaire d’un doctorat honorifique en beaux-arts de son alma mater en 2021, elle entreprend une démarche qui s’articule autour du dessin figuratif, de la peinture et de la performance. Par la création d’univers d’une grande singularité, souvent étranges et troublants, Boyle a fait œuvre de pionnière dans la technique du dessin en direct à l’aide de rétroprojecteurs, puisant au répertoire des ombres chinoises et de l’animation. Elle collabore fréquemment avec des musiciennes, des musiciens et des artistes d’autres disciplines pour la réalisation de ces performances, dans une démarche qui se veut résolument inclusive.

Boyle pratique la sculpture, l’installation, le dessin et la performance. Ses œuvres multidisciplinaires ont fait l’objet d’une importante exposition itinérante, Shary Boyle : La chair et le sang (2010-2011), commissariée par Louise Déry de la Galerie de l’UQAM. Elle a représenté le Canada lors de 55e Biennale de Venise en 2013 avec Music for Silence et a agi comme cocommissaire du projet collectif itinérant Earthlings en 2017. Elle a donné des performances et présenté ses œuvres tant dans de grandes villes du monde – Los Angeles, New York, Paris et Icheon (Corée du Sud) – que des régions éloignées comme Dawson City, le Yukon et Inuvik (Territoires du Nord-Ouest). Son travail fait partie de plusieurs collections particulières et des collections publiques de nombreuses institutions, dont le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée des beaux-arts de l’Ontario, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Gardiner Museum.

Crédits et commissariat

Une exposition organisée par le Gardiner Museum, Toronto, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal. Alexandrine Théorêt, conservatrice adjointe de l’art moderne et contemporain international, est responsable de la présentation au MBAM.

Remerciements

Commanditaire officiel : Peinture Denalt
Avec le soutien du Cercle Forces Femmes du MBAM
Partenaire média : La Presse
Partenaires publics : gouvernement du Québec, Conseil des arts du Canada et Conseil des arts de Montréal

Crédits photos : Shary Boyle (née en 1972), Sainte céphalophore, 2018.
Collection E. Grace et S. Vella. Photo Toni Hafkenscheid

Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)

Ce musée d’art ‘ le plus ancien au Canada ‘ figure parmi les grands musées d’Amérique du Nord. Découvrez sa collection encyclopédique unique composée de plus de 45 000 œuvres, de l’Antiquité à nos jours, et ses expositions qui croisent les disciplines allant de l’archéologie aux beaux-arts en passant par les pratiques contemporaines.

Pavillon Jean-Noël Desmarais
1380, rue Sherbrooke O., Montréal
Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)