Publicité

Pompéi. Cité immortelle: Une expérience muséale riche d’histoire et d’émotions!

Publicité

Après des siècles de dormance, la fascinante cité de Pompéi s’est révélée, peu à peu, à partir du 18e siècle. Au fil des décennies, le site est devenu une référence en matière de fouilles archéologiques grâce au développement des techniques et de la rigueur scientifique qui ont levé le voile sur le quotidien de ces femmes et de ces hommes dont la vie s’est abruptement arrêtée en l’an 79.

Le Musée de la civilisation propose de découvrir la richesse de leur savoir et de leur raffinement juste avant de vivre la funeste éruption du Vésuve en parcourant l’exposition Pompéi. Cité immortelle présentée en exclusivité canadienne jusqu’au 11 septembre 2022.

Muni d’un audioguide préalablement installé sur son téléphone intelligent via l’application Mon MCQ, le visiteur est guidé par cinq membres de la famille de Caius Cuspius Pensa à travers la ville en pleine reconstruction, à la suite d’un tremblement de terre en 62.Selon leurs occupations respectives, ces personnages brossent une trame historique passionnante déployée en sept thématiques qui mettent en lumière quelque 110 précieux artefacts, provenant du site archéologique de Pompéi et du Musée Archéologique National de Naples. Un fabuleux corpus grâce auquel on prend conscience de la vaste connaissance des Romains à l’égard de la nature, de l’utilisation des ressources naturelles qui les entourent ainsi que de leur sophistication scientifique et technique illustrée notamment par les maquettes d’une grue, d’une roue hydraulique et d’une coque de navire.

Vivre l’éruption du Vésuve et la disparition abrupte de Pompéi

La cité florissante de Pompéi entre dans la légende pour les siècles à venir au moment où le Vésuve déferle, à une vitesse foudroyante, des coulées de lave brûlantes et des nuages de cendres détruisant tout sur leur passage. L’installation immersive en 360 degrés, où les bâtiments s’effondrent et la terre vibre sous les pieds du visiteur, évoque avec une grande conviction cette force dévastatrice. On comprend avec beaucoup d’émotion que les habitants n’ont eu aucune chance de s’en sortir à la vue de l’installation de quatre moulages de corps pétrifiés. Une conclusion qui suscite inévitablement le recueillement.

À Pompéi, les archéologues ont retrouvé environ 30 cadrans solaires.

Faits saillants

Les 110 trésors italiens – objets du quotidien, fresques, bijoux, sculptures, pain pétrifié, amphores, moulages de corps pétrifiés – sont déployés selon sept (7) zones thématiques :

  • Pompéi, cité romaine
  • Un peuple d’artisans et de techniciens
  • Les ressources naturelles
  • Des sciences utiles
  • L’éruption du Vésuve (immersion 360 degrés)
  • Pline l’Ancien
  • Ils sont toujours parmi nous

 La scénographie enveloppante juxtapose des photos surdimensionnées des ruines de Pompéi à des dispositifs multimédias entraînant le visiteur à la rencontre des habitants de la cité.

Une vitrine, conçue par la scénographe Véronique Bertrand, évoque les 4 mètres de dépôts volcaniques tombés dans le secteur de la grande palestre à Pompéi, lors de l’éruption. Un bel ajout du Musée de la civilisation.

Un espace éducatif complète l’exposition en invitant les petits et grands visiteurs à découvrir l’évolution des techniques utilisées en archéologie grâce à une table interactive sans contact.   

Une riche programmation d’activités de médiation culturelle et éducative a été concoctée incluant 4 conférences avec l’historienne Evelyne Ferron, la Websérie Décoder le monde qui se penchera sur des enjeux contemporains reliés à Pompéi et l’atelier-famille, Enquête à Pompéi. Les guides-animateurs offriront des capsules d’animation, en salle, selon des thèmes précis comme l’alimentation, la médecine et l’habitation.

Quelques éléments révélés par les fouilles récentes

  • Au tournant du 20e siècle, une trentaine de villas ont été mises au jour en banlieue nord de Pompéi. La maquette présentée dans l’exposition représente celle de Lucius Caecilius luncundus, un célèbre banquier de la cité. D’après le volume de récipients trouvés dans la cave à vin, on estime qu’il exploitait une terre de 24 hectares.
  • Il y avait une trentaine de boulangeries à Pompéi. La forme la plus courante du pain était une miche ronde pré-divisée en 8 parts. Un pain pétrifié retrouvé dans les décombres est présenté dans l’exposition.
  • 13 ateliers de production d’objets en métal ont été recensés dans la ville.
  • Pompéi est ordonnée en îlots, eux-mêmes regroupés en quartier, ce qui indique une préoccupation d’aménagement du territoire.

 

Rhyton

Sèches et bien exposées, les collines autour de Pompéi sont destinées à la culture des vignes, des céréales, notamment le blé et l’orge.

Le confort est présent dans les villas romaines. On mange à la lumière des candélabres et à la chaleur des braseros.

Il y avait une trentaine de boulangeries à Pompéi. La forme la plus courante du pain était une miche ronde pré-divisée en 8 parts.

Vasque de bain

Musée de la civilisation

Lieu de savoir et d’idées, ce musée jette un regard neuf, souvent inattendu, sur l’expérience humaine. Grâce à ses expositions originales et audacieuses, petits et grands sont transportés au centre des grandes villes du monde, au milieu de mouvements socioculturels marquants et au cœur de la société québécoise.

Emplacement
85, rue Dalhousie, Québec
Musée de la civilisation

Le commissaire de l’exposition originale est Giovanni de Pasquale.

Crédit photos : Marc-Antoine Hallé, Icône