Publicité

Deux guépards nés au Parc Safari chassent désormais avec succès dans une réserve au Zimbabwe

Publicité

Une équipe internationale de conservateurs de la Fondation Aspinall, du Parc Safari et du Imire Rhino & Wildlife Conservation jubilent alors que deux guépards nés en captivité, puis relâchés dans leur milieu naturel, chassent désormais avec succès dans une réserve au Zimbabwe.

Les frères guépards Kumbe et Jabari sont nés au Parc Safari, au Québec, au Canada. En février dernier, la Fondation Aspinall a travaillé en étroite collaboration avec le Parc Safari pour relâcher les animaux au Imire Rhino and Wildlife Conservation, dans le district du Mashonaland oriental, au Zimbabwe. Ce projet a été réalisé dans le cadre de la grande initiative de remise en liberté de la Fondation Aspinall. #BackToTheWild.

Après 60 jours de quarantaine et d’acclimatation à leur nouvel environnement, les frères guépards ont été relâchés en avril dans la réserve de 4 500 hectares d’Imire, qui offre un environnement idéal pour permettre à ces superbes animaux de devenir des prédateurs autonomes.

Dans les 24 heures qui ont suivi leur libération dans la réserve, Kumbe et Jabari ont tué leurs deux premières proies, une antilope et un blesbok. Depuis, ils ont réussi à se débrouiller seuls et à abattre d’autres proies sans avoir besoin de nourriture supplémentaire. Rappelons que les guépards sont les animaux terrestres les plus rapides au monde.

« Je suis tellement fier de ce grand accomplissement qui a nécessité une coopération internationale de haut niveau pour réintroduire deux guépards dans leur milieu naturel. Depuis toujours, le Parc Safari a pour mission le bien-être et l’amour des animaux. Cette collaboration est la preuve vivante que des institutions comme la nôtre peuvent contribuer à la survie de l’espèce animale partout sur la planète », raconte Jean-Pierre Ranger, président du Parc Safari.

Damian Aspinall, président de la Fondation Aspinall, partage son enthousiasme: « C’est un résultat fantastique pour la Fondation Aspinall, le Parc Safari et Imire Rhino and Wildlife Conservation. Nous sommes ravis que Kumbe et Jabari se soient acclimatés si rapidement et s’épanouissent dans leur nouvel environnement. C’est un privilège de voir leurs instincts naturels se manifester et de les voir vivre pleinement en tant que guépards sauvages.

« Avec le succès de la remise en liberté de deux autres guépards en Afrique du Sud en 2020, ce projet prouve une fois de plus que le retour aux sources de ces magnifiques félins nés en captivité peut donner des résultats incroyables. Nous travaillons déjà avec d’autres organisations afin de reproduire ce programme novateur et de repeupler d’autres réserves avec ces magnifiques animaux. »

Dereck Milburn, directeur régional pour l’Afrique australe, en remet : « Il est très gratifiant pour notre équipe et les garde-chasses d’Imire de voir Kumbe et Jabari s’adapter exceptionnellement bien à leur nouveau milieu sauvage. Ils font preuve d’un instinct et d’un comportement naturels remarquables : ils traînent leurs proies pour les cacher des charognards. Ils patrouillent et marquent leur territoire dans le secteur oriental de la réserve ».

« Ils sont vigilants et attentifs à leur environnement, et apprennent également d’importantes leçons de vie lorsqu’ils sont chassés et confrontés à certaines des plus grandes espèces. »

Avant leur libération, les deux animaux ont subi des contrôles de santé et ont été équipés de colliers de repérage, permettant à l’équipe de gestion d’Imire et à la Fondation Aspinall de les suivre au quotidien. Toutes les données recueillies sur l’adaptation et les progrès des frères félins aideront à instaurer de nouvelles stratégies pour les prochaines remises en liberté.

Les deux frères sont les premiers guépards transférés du Canada afin d’être réintroduits dans la nature. En même temps, ils sont aussi les premiers guépards captifs à être réintroduits dans la nature du Zimbabwe. Ce projet a bénéficié d’un important soutien de la part du gouvernement zimbabwéen. Afin de contribuer activement à augmenter la population de guépards du Zimbabwe, il est maintenant prévu d’introduire une femelle aux fins de reproduction.

Kumbe et Jabari se joignent aux centaines d’animaux que l’Aspinall Foundation a déjà réintroduits en milieu naturel, dont le rhinocéros noir et les gorilles des plaines occidentales. Leader mondial dans le domaine de la réintroduction d’espèces sauvages, la Fondation pilote plusieurs projets de conservation, dont le rétablissement d’espèces menacées et de leur habitat; elle s’attaque également au commerce illégal d’espèces sauvages.

The Aspinall Foundation (TAF) est une organisation caritative basée au Royaume-Uni qui se consacre à la conservation des espèces menacées et à leur retour dans des zones sauvages protégées. Les principaux projets de conservation de la TAF comprennent la réintroduction du gorille des plaines occidentales dans la région du plateau Batéké en Afrique centrale, tant à l’aide d’animaux nés à l’état sauvage que d’autres nés en captivité, le renforcement de petites populations isolées de gibbons et de langurs à Java, le transfert de huit rhinocéros noirs nés en captivité et en danger d’extinction dans des réserves protégées d’Afrique du Sud et de Tanzanie, ainsi que la mise en œuvre d’un programme de survie du grand hapalémur de Madagascar, une espèce en danger critique d’extinction.

http://www.aspinallfoundation.org/

Imire Rhino and Wildlife Conservation est une réserve de 4 500 hectares située dans le district de Mashonaland East au Zimbabwe, dédiée à la conservation et au bien-être de la faune. Elle se concentre plus particulièrement sur la protection et la reproduction du rhinocéros noir et du rhinocéros blanc, deux espèces en danger critique d’extinction. Imire possède une longue expérience de l’élevage et de la libération de rhinocéros au Zimbabwe. À ce jour, elle a élevé 21 rhinocéros, dont 11 rhinocéros noirs réintroduits avec succès dans la nature. Imire appliquera son expérience et ses compétences en matière d’espèces vulnérables à la régénération des métapopulations de guépards au Zimbabwe.

http://www.imire.co.zw/

Le Parc Safari, un parc animalier et de loisirs fondé en 1972, est situé à Hemmingford, au Québec, au Canada. C’est un des principaux attraits touristiques de la région. Il possède actuellement 500 animaux de 75 espèces différentes, dont l’addax, l’oryx cimeterre, le tapir de Malaisie, le tigre et le cerf du Père David. Le parc a connu un grand succès dans l’élevage des guépards et aimerait soumettre un certain nombre de ces félins à la remise en liberté en Afrique australe.

http://parcsafari.com

Parc Safari

Bien plus qu’un zoo! Visitez le seul endroit au Québec où il est possible de circuler parmi des animaux d’Afrique! Découvrez le Tunnel des félins, la terrasse Afrika et les magnifiques girafes, une attraction unique en Amérique! Venez vous rafraîchir dans l’Aquaparc l’Oasis Tropicale et expérimenter la descente du Nil.

Emplacement
242, rang Roxham, Saint-Bernard-de-Lacolle
Parc Safari